FEU VERT POUR LE DESERT !


Jour de fête aujourd'hui !

C'est officiel ! Push Bush a maintenant l'autorisation de décoller ! Finalement, après plus d'une semaine d'attente et de tergiversations diverses à Windheok, nos passeports sont tamponnés d'un joli visa d'une durée suffisante pour permettre à Push Bush de se réaliser !

En début d'après-midi, une vague d'émotion inattendue est venue me submerger !

Après de nombreux mois, à batailler dans les vents contraires, ça valait la peine de tenir la barre !

D'abord, il a fallu accepter que, pour l'instant, en tous cas, Push Bush ne se ferait pas en Australie.

Il a fallu ensuite rebondir sans se résigner ; et trouver à Gulliver un environnement qui lui corresponde ; qui le porte et l'enthousiasme suffisamment, pour qu'il soit d'accord d'affronter avec moi, toutes les difficultés d'un voyage dans le désert.

Il a fallu ensuite, se battre pour quitter l'Europe.

Se battre pour entrer en Namibie.

Depuis plus d'une année, Push Bush est compliqué. Mais, la difficulté n'est pas une raison suffisante pour renoncer. Au contraire. La difficulté oblige à innover, à penser "en dehors du cadre" La difficulté ouvre des fenêtres sur de nouveaux possibles !

Je reste persuadée que pour qu'un projet tel que Push Bush puisse aboutir, il faut parfois pousser loin les pions de son destin.

Aujourd'hui, jour de visa, j'ai l'impression que j'ai eu raison de tenir la barre. C'était parfois difficile. Très difficile, même. Mais, au bout de la route, on vit de jolis moments. De belles émotions ! C'est là mon

carburant !

Aujourd'hui, la vie m'a fait un joli clin d'oeil ! Elle m'a ouvert la porte du désert !

Je suis euphorique ! J'ai enfin l'occasion d'aller réaliser mon rêve !

Mais, à la fois, je reste très concentrée, et consciente de l'immensité de la tâche qui nous attend.

3000 kilomètres entre le désert du Namib et le désert du Kalahari.

3000 kilomètres de pistes et de sable.

Je sais la difficulté de ce qui nous attend,

Je sais que je vais devoir trouver en moi des ressources insoupçonnées.

Je sais que je ne vais pas rire tous les jours.

Mais c'est dans la difficulté que j'apprends. Que je comprends. Que je grandis !


Le désert est un merveilleux terrain d'apprentissage ! Je lui fait entièrement confiance ; ainsi qu'à Gulliver, pour me permettre de continuer à apprendre sur moi, sur les autres. Pour vivre des émotions fortes !


Je l'ai toujours dit, atteindre le point de départ de Push Bush sera déjà une jolie victoire !

On y est !

Le départ est maintenant prévu pour lundi matin à l'aube ! L'écrire fait bondir mon coeur, colore mes joues et mouille le coin de mes yeux ! C'est pour ce genre d'émotions que je me bats et que je continuerai à me battre au quotidien !


La vie doit pétiller !

Aujourd'hui, c'est champagne !


Prochaines nouvelles à Swakopmund. Point de départ officiel de Push Bush. 320 kilomètres plus à l'ouest, au bord de la mer.


Merci pour votre soutien !

Olivia


177 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout